Griffe du diable : propriétés et bienfaits

Connu sous le nom de griffe du diable, l’harpagophytum est une plante appartenant à la famille des pédaliacées. Elle est originaire des zones désertiques du sud-est de l’Afrique. Cette plante est surnommée la griffe du diable du fait qu’elle comporte plusieurs crochets recouvrant ses fruits.

À l’origine, l’harpagophytum était employé par les Africains pour lutter contre les troubles cardiovasculaires, digestifs et le rhumatisme. Elle a fait également ses preuves dans l’apaisement des douleurs pendant l’accouchement. Avant de connaître les bienfaits de cette plante, il s’avère nécessaire de faire un détour sur ses composants.

griffe du diable

Les composants de la griffe du diable

La griffe du diable, notamment les racines secondaires que l’on emploie en phytothérapie renferment de nombreux principes actifs qui réagissent mieux sur l’inflammation. Ils ont également un effet anti-oxydant et analgésique. Cette plante africaine contient aussi des flavonoïdes, des glucosides, d’acides gras insaturés et un taux élevé de phytostérol. L’harpagophytum est considéré comme une véritable source de vitamines, mais aussi de minéraux. En effet, la griffe du diable se révèle très complète. Une des raisons pour lesquelles elle est de plus en plus prisée en phytothérapie. Toutefois, il faut faire attention à la qualité de la plante puisque les principes actifs diffèrent d’une plante à une autre. Il est conseillé d’opter pour l’harpagophytum bio que l’on peut trouver facilement dans une boutique spécialisée.

Les effets ultimes de l’harpagophytum

La griffe du diable, comme l’on a évoqué ci-haut se révèle un anti-inflammatoire et un anti-douleur naturel. Elle va réduire l’acidité contenue dans le corps tout en purifiant le sang. Cette plante fait aussi son effet chez les individus possédant des terrains toxiques qui favorisent l’inflammation et les douleurs. À l’heure actuelle, la griffe du diable est jugée comme étant une plante médicinale très puissante en son genre notamment en ce qui concerne la phytothérapie. Elle peut être une solution pour résoudre les problèmes articulaires et ostéopathiques. Une des propriétés médicinales non négligeables de l’harpagophytum est sa réaction immédiate sur la sphère hépatique.

Elle est caractérisée par son goût si amer qui joue un rôle capital dans la stimulation de la digestion et qui permet de protéger le foie et la vésicule biliaire. Étirement des ligaments de l’articulation, arthrose, maux de dos… nombreux sont les problèmes de santé pouvant être résolus, grâce à l’utilisation de la griffe du diable. Appliquée directement sur le corps, l’harpagophytum optimise la souplesse articulaire. Les sportifs se servent aussi de cette plante afin d’alléger les douleurs musculaires. Dans certaines régions africaines, l’harpagophytum est privilégiée pour combattre les maladies sanguines, l’indigestion et pour faciliter l’accouchement en soulageant les douleurs liées à ce dernier.

Y a-t-il des contre-indications ?

Cette plante est utilisée partout dans le monde du fait qu’elle est sécuritaire. Toutefois, il est important de connaître la tolérance de son corps l’harpagophytum étant donné que ses principes actifs sont d’une grande puissance. Des réactions allergiques peuvent apparaître rapidement dans le cas où le corps ne pourrait pas la supporter. Prendre la griffe du diable au cours de la grossesse et pendant la période d’allaitement est fortement déconseillé. Il en est de même pour les jeunes enfants de moins de trois ans.